Retour à la page d'accueil
Retourner à la page d'accueil Mettre le site en favoris Mettre le site en page de démarrage Ryoweb - Flux RSS

Espace Membres


Pas encore inscrit ?
Mot de passe oublié ?

Test DVD

JEU, SET ET MATCH - L'INTéGRALE

Helena Orval vient d'intégrer le club de tennis du collège Fontenelle, elle fait partie des débutantes qui vouent une admiration sans borne à la talentueuse Reine Radiguet, surnommée "Miss Papillon" du fait de sa grâce et de son style de jeu. Alors que tout se passe pour le mieux, arrive un beau jour un nouvel entraîneur du nom de Mallet. À cause de lui, la vie d'Helena bascule du tout au tout, elle est en effet désignée pour faire partie des cinq joueuses titulaires, ce qui rend verte de rage Karine Tavernier, une ancienne du club à qui devait en théorie revenir la place honorifique. L'enfer semble commencer pour la jeune fille, mais...
IMAGE
Les années qu'a engrangées la série n'aidant pas, c'est sans réelle surprise qu'on constate que le qualité visuelle est loin d'être digne du support numérique. Les teintes colorimétriques changent assez régulièrement, passant allégrement du ton chaud au tond froid, le master est poussiéreux, l'image est tremblotante, les retouches pour masquer les mots japonais sont plus que grossières (tableaux d'affichage, banderoles, lettres manuscrites, etc.), bref, c'est loin d'être optimal pour les yeux. Quoi qu'il en soit, malgré tous ces défauts, l'ensemble demeure néanmoins "regardable" à distance.
SON
Une seule piste audio pour cette édition minimaliste : la française. Il s'agit du son mono d'origine, avec le doublage de l'époque. La qualité est loin d'être cristalline, mais avec un volume poussé assez haut, on arrive tout de même à entendre assez correctement ce qui se dit. Artistiquement parlant, avec du recul, on s'aperçoit d'un certain foutage de gueule de la part des comédiens doubleurs, et par conséquent d'un non respect de l'œuvre originale. Ce n'est pas systématique bien sûr, mais la prestation de certains personnages secondaires comme l'élève en journalisme par exemple fait quand même bien peine à entendre. Le nombre d'effectifs était certes limité, mais ça n'explique pas tout.
SOUS-TITRES
Pas de sous-titres évidemment, la partie n'est donc pas notée, mais parlons quand même un peu de l'adaptation française. Même sans avoir vu l'œuvre originale, il ne faut pas être très malin pour s'apercevoir que des libertés (énormes) ont été prises pour certaines séquences, ce qui nous vaut des dialogues qui ne collent absolument pas avec l'attitude ou la gestuelle des protagonistes. On se doute bien que l'ensemble est plus ou moins bien traduit, mais tout de même, pourquoi n'avoir pas respecté plus que ça ce dessin animé ? On note même quelques "délires" des comédiens doubleurs, ainsi qu'une phrase de conclusion (dernier épisode) totalement déplacée, car vraisemblablement fausse.
INTERACTIVITÉ
L'édition dite "découverte" porte en effet bien son titre, puisque aucun bonus n'y est présent, on a juste droit à de simples bandes-annonces du catalogue de l'éditeur. Les menus sont fixes et on ne peut pas lancer tous les épisodes en une seule fois, bref, c'est vraiment très minimaliste. Le box cartonné qui regroupe les cinq boîtiers DVD est quant à lui assez fragile. Bon point pour finir, les illustrations refaites pour chacune des jaquettes sont vraiment très réussies, même constatation pour les sérigraphies des disques, très originales.
AVIS
Liste des épisodes :
01 : Miss Papillon ; 02 : Jalousie ; 03 : Un bien triste tournoi ; 04 : Le défi de Karine ; 05 : Sus au démon ; 06 : Demi-finale ; 07 : La Tornade au service ; 08 : Chantage ; 09 : Helena contre Papillon ; 10 : La démission ; 11 : Une adversaire de choc ; 12 : Un papillon dans la tornade ; 13 : La punition de Karine ; 14 : L'entraînement a du bon ; 15 : Double messieurs ; 16 : Rivales ou partenaires ; 17 : Le terrible twist service ; 18 : Deux inconnues ; 19 : Les dessous d'une victoire ; 20 : C'est l'aube ; 21 : La rage de vaincre ; 22 : Adieu au club ; 23 : L'impitoyable sélection ; 24 : Le choix d'Helena ; 25 : Mixité ; 26 : Le dernier match.

La série TV Jeu, Set et Match, de son titre original Ace wo nerae ! ("Vise l'ace !"), est l'adaptation animée d'un célèbre shôjo manga des années 70 signé Sumika Yamamoto, dont le succès ne semble pas s'amoindrir, même aujourd'hui (rééditions des manga, série live, etc.). C'est un peu le Captain Tsubasa au féminin, version tennis, caricatureront certains, ce qui n'est pas tout à fait faux.

On constate deux "courants" majeurs dans cette série. Ainsi, dans les premiers épisodes, l'aspect fleur bleue est mis en avant à toutes les sauces. L'admiration presque lesbienne d'Helena envers Papillon est assez déconcertante, de même que les paillettes qui brillent dans les yeux ou encore les visages des protagonistes. Les séquences dans la chambre de la jeune fille sont également dans cette même lignée, et renforcent le côté féminin de l'œuvre. Par la suite, ces effets fleuries se font plus discrets (bien que toujours présents), et l'histoire se concentre davantage sur les progrès et les performances de la héroïne. Les matchs qu'elle livre face à ses adversaires font énormément dans la dramaturgie, la victoire n'est jamais aisée, et les scènes où elle se prend la balle en pleine face ou s'écroule sur le cours ne sont plus dénombrables. Japanimation oblige, un côté suréaliste pointe également le bout de son nez en cours de partie, il n'est ainsi pas surprenant de voir des services assez tordus type "super coups", des balles qui défoncent les raquettes ou qui crèvent contre les murs. Ça reste cependant très marginal, comparé à un Captain Tsubasa ou, pour rester dans le domaine du tennis, au récent Prince du tennis.

Comme dans toute bonne série qui se respecte, les personnages secondaires sont importants dans Jeu, Set et Match. On nommera bien évidemment Miss Papillon, la "rivale à abattre", mais également d'autres personnages charismatiques comme Ronda ou encore Mallet, le coach ténébreux dont le lien avec Helena est voilé de mystère. Shôjo oblige, un beau garçon va s'immiscer dans le lot, et sera le premier véritable amour de la héroïne qui va basculer assez rapidement des rires aux larmes. Un grand classique.

Si la réalisation est assez pêchue dans l'ensemble – la touche d'Osamu Dezaki était déjà on ne peut plus visible, on constate hélas que l'animation est loin d'être le point fort de cette série (les recyclages sont honteusement nombreux, quitte à provoquer des erreurs de dessins), de même que les dessins, qui sont bien trop simplifiés dans l'ensemble. Le character design est quant à lui plutôt réussi, on reconnaît entre autres le style d'Akio Sugino, mais la qualité fluctue énormément d'un épisode à l'autre. Les décors sont pour leur part assez pauvres, de même que les couleurs qui bordent cet anime. Les musiques en revanche trottent rapidement dans la tête.

La note attribuée peut sembler sévère, mais c'est en (grande) partie pour la prestation assez hasardeuse des comédiens français, qui semblent à certains moments mépriser le travail original. Cette navrante constatation fait baisser l'intérêt de la série, malgré toutes ses qualités très appréciables compte tenu de son ancienneté. Espérons que l'éditeur récupère un jour la version originale et surtout la suite de la série (et pourquoi pas le film récapitulatif), toujours réalisé par le talentueux Osamu Dezaki, pour qu'on puisse assister à la vraie victoire d'Helena (Hiromi).

RYO
07/04/2006
fond
Fiche technique

Titre : Jeu, Set et Match - L'intégrale

Éditeur : IDP

Réalisateur : Osamu Dezaki

Scénario : D'après le manga de Sumika Yamamoto

Année de production :

1973

Caractéristiques techniques : 5 DVD-9 / Zone 2 / PAL

Durée : 520 min

Format vidéo : 4/3

Format écran : 1.33

Son : Mono

Langues : Français

Sous-titres : -

Casting : Jackie Berger, Nathalie Regnier, Emmanuel Curtil, Fabrice Josso...

fond
Titre visuel




barre
fond
A vous de jouer
- Ajouter votre avis
- Réagir sur le forum
- Vos avis (0)
- Acheter sur :
    www.amazon.fr
Haut de page